Quitter le monde – Douglas Kennedy

J’ai lu ce livre lors de mes vacances au Mexique, il y a un an et demi, et je me suis aperçue que j’avais complètement oublié de vous en parler.

« Je ne me marierai jamais et je n’aurai jamais d’enfants. » Lorsqu’elle prononce cet arrêt, Jane a 13 ans. Le lendemain matin, son père aura fait ses valises. Hasard ? Coïncidence ? La culpabilité ne s’embarrasse pas de ces questions : toute sa vie, Jane s’en mordra les doigts.

« De Harvard à Boston, des belles lettres aux manipulations boursières, tout ce qu’elle touche se dérobe, tout ce qu’elle aime lui échappe. Et lorsque, enfin, la vie lui fait un cadeau, c’est pour lui reprendre aussitôt. Alors Jane n’a qu’une obsession : fuir, n’importe où, hors du monde. Mais à vouloir le quitter, c’est lui qui vous rattrape… »

On retrouve ici un scénario classique et les thèmes chers à Kennedy : personnages désabusés, existences chaotiques, fuites en avant à travers les Etats-Unis. Kennedy nous raconte l’histoire de ce jeune femme qui avait tout pour être heureuse. J’ai particulièrement aimé ce livre que je trouve l’un des plus abouti de l’auteur. On suit l’histoire de Jane avec bonheur. Et pourtant ce n’est pas ce mot qui vient à l’esprit lorsqu’on lit se livre. Il est à proscrire les jours de déprime. On observe chacune de ses réactions face à l’échec du couple de ses parents, sa première rupture, sa relation passionnée avec un professeur, survivre à un deuil. Un magnifique livre dans la même veine qu’A la poursuite du bonheur.

2 réflexions sur “Quitter le monde – Douglas Kennedy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s